Catalogue raisonné de l’œuvre gravé de Käthe Kollwitz

L’ouvrage de référence pour la recherche sur Kollwitz en deux volumes

En 2002, le Käthe Kollwitz Museum Köln et la galerie Kornfeld de Berne s’associent pour publier une version entièrement renouvelée du catalogue raisonné de l’œuvre gravé de Käthe Kollwitz écrit par August Klipstein, et qui reste aujourd’hui l’ouvrage de référence pour tout travail de recherche.

Dans ce catalogue en deux volumes regroupant les 275 estampes, les premières gravures sont présentées individuellement, alors les épreuves d’état et tirages sont pour la première fois décrits avec précision. Les datations ont également pu être affinées. Une section d’explication détaillée traite en outre de l’ensemble des thèmes importants relatifs aux estampes.

Le catalogue

Werkverzeichnis der Graphik
Käthe Kollwitz: Werkverzeichnis der Graphik
Réalisé par Alexandra von dem Knesebeck
2 volumes, 780 pages, 402 reproductions,
31,5 x 25,5 cm, relié avec jaquette
Verlag Kornfeld Berne, 2002

Volume 1: œuvres des années 1890-1913,
Préface et introduction avec registre des
signatures, signature au tampon, tampons de
collectionneurs, etc.

Volume 2: œuvres des années 1914-1941,
Concordance et index des titres

Disponible en allemand et en anglais.

Max Lehrs a publié en 1903 le premier inventaire des estampes de Käthe Kollwitz qui répertoriait 50 œuvres, en majorité issues de la collection du cabinet des estampes de Dresde. En 1913, le marchand d’art Emil Richter publie un deuxième catalogue, conçu par Johannes Sievers, rassemblant 122 œuvres. En 1939, August Klipstein entreprend la révision des deux publications précédentes. Son catalogue raisonné a été achevé après sa mort en 1951 par Eberhard W. Kornfeld et Hans Bollinger, entre autres, et finalement publié en 1955.

Environ 60 ans plus tard, alors que les deux premiers musées Kollwitz ont été créés à Cologne et à Berlin, il était devenu plus que nécessaire de réviser ce dernier catalogue. Grâce à la collaboration des grandes collections de Cologne, Dresde et Berlin, aux collectionneurs privés, aux marchands d’art et aux spécialistes des œuvres sur papier ou des techniques de gravures, une publication de référence a pu être réalisée: la version entièrement retravaillée par Alexandra von dem Knesebeck - d’après August Klipstein - du catalogue raisonné de l’œuvre gravé de Käthe Kollwitz.

Le soutien financier de la Kreissparkasse Köln, institution mère du usée Käthe Kollwitz Museum Köln, a permis de poser de nouvelles bases solides pour la recherche scientifique.