Affiche »Mères, donnez votre lait en surplus!« 1926

Lithographie au crayon (report), Kn 227

Käthe Kollwitz, affiche »Mères, donnez votre lait en surplus!« 1926, lithographie au crayon (report) Kn 227, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Dès 1921, Käthe Kollwitz écrit à Marie-Elise Kayser, qui a ouvert le premier lactarium en 1919 à Magdebourg:

to_top

Je trouve l’idée brillante. C’est certainement un moyen de réduire la mortalité infantile. Je réfléchis à une affiche pour faire la promotion de cette idée. Je pense à une jeune femme enjouée avec des seins généreux auxquels son propre enfant vient de boire à satiété. Elle le tient toujours dans ses bras et prend de l’autre l’enfant affaibli d’une femme pour lui donner le sein. J’aimerais faire quelque chose comme ça - simplement parce que je trouve toute l’idée belle et réjouissante - mais je ne peux rien vous promettre, tout au moins pas avant février.«
Käthe Kollwitz, Briefe der Freundschaft, 16 décembre 1921

Toutefois, le délai expire et une correspondance faite de confirmations et d’annulations s’étire sur plusieurs années. Ce n’est qu’en 1926 que Käthe Kollwitz se décide finalement à répondre à la commande:

to_top

Mes reports et annulations me tourmentent et je voudrais dire ceci:
je vais essayer de faire ça tout de suite. Si j’y arrive, vous la recevrez d’ici le 10 novembre, si je n’y arrive pas, c’est qu’il m’est impossible de la faire, du moins pour le moment [...]«

Käthe Kollwitz, Briefe der Freundschaft, 31 novembre 1926