Chômage, 1909

Eau-forte, pointe sèche, aquatinte, émeri et vernis mou avec impression de papier report de Ziegler, Kn 104 VI d

Käthe Kollwitz, Chômage, 1909, eau-forte, pointe sèche, aquatinte, émeri et vernis mou avec impression de papier report de Ziegler, Kn 104 VI d, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

L’eau-forte montre une femme avec son nouveau-né endormi. Au pied du lit, deux enfants plus âgés dorment également. Au premier plan à gauche, le père, la tête relevée, regarde droit devant lui avec désespoir. Sa femme semble tout aussi épuisée et abattue. Cette scène où Kollwitz s’attaque au chômage provoqué par l’industrialisation est son œuvre la plus connue sur le sujet.

Une esquisse de ce dessin est publiée dans Simplicissimus le 19 juillet 1909.

to_top

Plus que jamais je comprends en quoi le malheur qui s’abat sur les familles d’ouvriers est particulier. Dès que le mari boit ou est malade et au chômage, on assiste toujours aux mêmes phénomènes. Soit il devient un poids mort pour la famille, [...] bien encore se suicide.«
Käthe Kollwitz, Journal, 19 septembre 1908