Deux épouses de soldats attendant, 1941/1943

Bronze, Seeler 43 I.B.1.

Käthe Kollwitz, Deux épouses de soldats attendant, 1941/1943, bronze, Seeler 43 I.B.1, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Ce groupe en bronze est la dernière sculpture réalisée par l’artiste. D’abord conçue en 1941 comme un relief, Käthe Kollwitz raconte à son amie Beate Bonus-Jeep, dans une lettre datée de 1943, les développements du motif:

to_top

... J’ai encore entrepris quelque chose de nouveau. Cela se réfère aux anciennes représentations de la Sainte Anne trinitaire dans l’art ecclésiastique. D’un point de vue formel, qu’une personne soit assise sur les genoux d’une autre, elle-même sur les genoux d’une autre, m’intéresse depuis longtemps. Ce sera encore un relief, mais Sainte Anne, Marie et l’Enfant seront devenus quelque chose d’entièrement différent, c’est à dire des femmes d’aujourd’hui: une jeunes femme de soldat avec son bambin sur ses genoux, et elle-même sera assise sur les genoux de sa vieille mère.«
Käthe Kollwitz, in: Beate Bonus-Jeep, Sechzig Jahre Freundschaft mit Käthe Kollwitz

Dans les ébauches suivantes, l’enfant disparaît, seules restent la jeune femme et la vieillarde. Le projet de relief se transforme en sculpture complète. Dans une lettre ultérieure à son amie, elle déclare :

to_top

Il m’arrive un bonheur inattendu. Après une pause de plusieurs mois, je pense à nouveau être en mesure de faire quelque chose. Sujet: Toujours le même: des femmes de soldats, une vieille femme méditant, et une jeune. Elles sont assises ensemble, chacune est plongée dans ses pensées.«
Käthe Kollwitz, in: Beate Bonus-Jeep, Sechzig Jahre Freundschaft mit Käthe Kollwitz

Le groupe montre des traces claires du processus de travail. Ici, Käthe Kollwitz joue avec la structure de la surface et établit un contraste frappant entre les personnages. En contrepoint de la jeune femme aux contours relativement lisses, la vieille est travaillée de façon sensiblement plus grossière, les surfaces paraissent irrégulières. L’effet de matière du modèle original en argile est remarquablement préservé dans la forme de la cape de la vieille femme.

En 1943, fuyant Berlin et les frappes aériennes de plus en plus fréquentes, elle part pour Nordhausen et emporte avec elle la sculpture non achevée. »J’aime les derniers fruits de mon travail et je veux en voir la réalisation en bronze«, écrit-elle dans une lettre à une jeune collègue. Ce ne sera pas possible au beau milieu de la Seconde Guerre mondiale, et seules des bronzes posthumes seront édités.

Adresse

Käthe Kollwitz Museum Köln

Neumarkt 18-24 / Neumarkt Passage

50667 Köln

+49 (0)221 227 2899

+49 (0)221 227 2602

Horaires d’ouverture

Du mar au ven

de 11h à 16h

Sam / dim

de 11h à 16h

Jours fériés

de 11h à 16h

Lun

fermé

Veuillez noter

Le musée Käthe Kollwitz Köln restera fermé jusqu'au 8 juin 2020 en raison d'importants travaux de construction.

Nous ouvrons à nouveau le mardi 9 juin 2020 avec la nouvelle exposition spéciale "Aimer et ne pas avoir à..." Moments personnels dans l'œuvre de Käthe Kollwitz