Käthe Kollwitz, Groupe d'enfants, avant 1939, probablement 1936/1937, bronze, Seeler 33 I.B.8., Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Cette petite sculpture illustre une fois de plus les efforts de Käthe Kollwitz pour parvenir à un langage formel clair. Serrés les uns contre les autres, les trois enfants forment une unité plastique.

Le premier témoignage concernant ce groupe sculpté est celui de Karl Kollwitz. En septembre 1939, il décrivait à une amie commune la joie qu’il éprouvait face à un bronze de ce groupe d’enfants. Celui-ci a probablement été coulé dès 1936/1937, au même moment que »L’Adieu aux soldats«.

Les personnages du »Groupe d’enfants« apparaissent précédemment dans l’œuvre graphique de l’artiste. La jeune fille qui porte sa petite sœur, reprend pour l’essentiel les éléments d’une composition imaginée par l’artiste dès 1912 pour l’affiche »Pour le Grand Berlin«. Par la suite, Kollwitz réutilisera plusieurs fois dans sa gravure ce motif, qui évoque la négligence dont les enfants font l’objet, en montrant comment les ainés sont très tôt forcés de prendre en charge leurs frères et sœurs.

Œuvres associées

Käthe Kollwitz, affiche Pour le Grand Berlin, 1912, lithographie au crayon et pinceau (report), Kn 122 I, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Käthe Kollwitz, affiche Pour le Grand Berlin, 1912, lithographie au crayon et pinceau (report), Kn 122 I

Käthe Kollwitz, Enfants de la grande ville, vers 1922, encre et plume sur papier vergé jaunâtre, NT 997a, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Käthe Kollwitz, Enfants de la grande ville, vers 1922, encre et plume sur papier vergé jaunâtre, NT 997a