Groupe familial, vers 1928

Fusain estompé sur papier Ingres, NT 1184

Käthe Kollwitz, Groupe familial, vers 1928, fusain estompé sur papier Ingres, NT 1184, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Käthe Kollwitz montre dans ce dessin une relation familiale confiante dans deux scènes émouvantes.
Il s’agit évidemment d’une observation spontanée de la vie quotidienne, qui rappelle également le sujet de la lithographie »Parents et enfant« (Kn 254).

Käthe Kollwitz écrivit en 1929 une lettre adressée à Hanna Löhnberg, une jeune collègue peintre:

to_top

Lorsque l’enfant vous sourit, vous ne pouvez pas vous empêcher de lui sourire en retour. Cet élan d'amour non pas retenu mais joyeusement montré envers l’enfant et par l’enfant, c’est ce qui est merveilleux!«
Käthe Kollwitz, Briefe der Freundschaft

Œuvres associées

Käthe Kollwitz, Parents et enfants, version finale, 1931, lithographie au crayon (report), Kn 254a, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Käthe Kollwitz, Parents et enfants, version finale, 1931, lithographie au crayon (report), Kn 254a

Käthe Kollwitz, Bonheur maternel, vers 1929, fusain sur papier blanc fort, NT (1184a), Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Käthe Kollwitz, Bonheur maternel, vers 1929, fusain sur papier blanc fort, NT (1184a)