Inspiration, 1904

Eau-forte, pointe sèche, réserve au sucre, émeri et vernis mou avec impression de papier vergé, Kn 86 VII d

Käthe Kollwitz, Inspiration, 1904, eau-forte, pointe sèche, réserve au sucre, émeri et vernis mou avec impression de papier vergé, Kn 86 VII d, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

La planche »Inspiration«, réalisée en 1904, est une version abandonnée de la troisième planche de »Guerre des paysans«: »Battant la faux«.

Une figure allégorique masculine se tient accroupie derrière la fermière. Ses ailes l’associent aux personnifications traditionnelles de l’Inspiration dont on retrouve des modèles dans les arts aussi bien chrétiens que profanes. L’eau-forte de Käthe Kollwitz montre cet homme chuchoter quelque chose à l’oreille de la paysanne, tout en appuyant fortement de son poing gauche sur l’épaule de la femme. De son autre main, il saisit la main droite de la fermière qui tient le manche de la faux, comme s’il voulait lui-même s’en servir. Käthe Kollwitz symbolise ainsi l’instant où surgit la révélation.

L’apparence effrayante et sinistre de son motif a sans doute poussée l’artiste à l’abandonner plus tard, car elle voulait dépeindre la guerre des paysans comme la juste lutte des opprimés. L’artiste a donc renoncé aux figures allégoriques dans le cycle »Guerre des paysans«.

Esquisses

Käthe Kollwitz, Inspiration, 1904/05, fusain sur papier Ingres, NT 296, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Käthe Kollwitz, Inspiration, 1904/05, fusain sur papier Ingres, NT 296

Käthe Kollwitz, Inspiration, 1904/05, pierre noire, NT 297, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Käthe Kollwitz, Inspiration, 1904/05, pierre noire, NT 297