La Mort et l’adolescent en ascension, vers 1922/1923

Pierre noire estompée sur papier à dessin, NT 963

Käthe Kollwitz, La Mort et l’adolescent en ascension, vers 1922/1923, pierre noire estompée sur papier à dessin, NT 963, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Ce dessin fait parti d’une série d’œuvres parmi les plus marquantes où la Mort et un humain sont représentés dans un mouvement ascendant et diagonal. Toutes sont réalisées en 1923 pour l’anniversaire de son fils Peter, décédé lors de la Première Guerre mondiale. L’artiste travaille alors sur une feuille d’introduction au portfolio »Adieu et mort« comme le relate son journal:

to_top

Le jour de l’anniversaire de Peter, je travaillais à des esquisses du feuillet introductif pour un livre des éditions Propylées: ›Mort et adieu‹. Il était à nouveau à mes côtés.«
Käthe Kollwitz, Journal, février 1923

On peut donc supposer qu’il s’agit de Peter, qui dans toutes ces ébauches, s’élève avec la Mort, et ce, même dans l’œuvre présentée ci-dessous qui, dans le catalogue raisonné, s’intitule »La Mort et une femme en ascension« (NT 967).

Œuvre associée

Käthe Kollwitz, La Mort avec Peter en ascension, 1922/1923, fusain estompé sur papier Ingres, NT 967, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Käthe Kollwitz, La Mort avec Peter en ascension, 1922/1923, fusain estompé sur papier Ingres, NT 967