La Tour des mères, 1937/38

Bronze, Seeler 35 II.B.1.

Käthe Kollwitz, La Tour des mères, 1937/38, bronze, Seeler 35 II.B.1., Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

L’idée de cette sculpture remonte à près de 15 ans avant sa réalisation. Tout en travaillant sur »Les Mères«, la sixième planche de la série «Guerre«, elle a l'idée »d’une sculpture circulaire représentant des mères entourant leurs enfants pour les défendre.« (Käthe Kollwitz, Journal, avril 1922)

Bien qu’il s’agisse d’une sculpture circulaire, le groupe possède, comme toutes les sculptures de Kollwitz, une face avant bien définie où les postures des mères sont pleinement visibles dans toute leur complexité. Comparée à la gravure sur bois de la série »Guerre«, l'expression défensive et apeurée s'est transformée en attitude combative. C’est particulièrement visible chez la femme à l’avant, qui, tournée vers l'extérieur, les jambes écartées fait face au danger et étend ses bras sur les enfants dans un geste protecteur.

»La Tour des mères« est l’une des rares sculptures de Käthe Kollwitz dont le bronze est coulé de son vivant. D’après Otto Nagel, elle est retirée en 1938 par les nazis de l’exposition de Noël de l’Atelier communautaire de la Klosterstraße, dont Käthe Kollwitz a été membre de 1934 à 1940.