Käthe Kollwitz, Les Parents, planche 3 de la série »Guerre«, 1921/22, gravure sur bois, Kn 174 V c, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Les deux premières œuvres de la série représentent l’attitude du peuple au début de la guerre ou durant ses premières années. Les trois suivantes montrent les populations laissées pour compte: des parents en deuil de leurs fils et des femmes transformées en veuve par la guerre.

La troisième planche, »Les Parents«, subit un fort changement au cours du travail sur cette série. Dans une version antérieure, Käthe Kollwitz montrait le couple assis côte à côte, dans une pose inspirée par une sculpture en bois de Ernst Barlach. Finalement, elle choisit une composition où le couple en deuil s’appuie l’un sur l’autre. L’artiste fusionne les formes des personnages en un mouvement expressif unique.

Quand elle en termine avec la série, vers novembre-décembre 1922, Käthe Kollwitz retravaille cette planche:

to_top

Pour l’instant, je la trouve fort mauvaise.
Beaucoup trop claire, trop dure et explicite.«
Käthe Kollwitz, Journal, 13 décembre 1922

La version finale est effectivement plus sombre, elle contient moins de minutieux détails.

Travaux préparatoires, Versions abandonnées

Käthe Kollwitz, Les Parents, deuxième version abandonnée de la planche 3 de la série »Guerre«, 1919, lithographie au crayon (report), Kn 142 a, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Käthe Kollwitz, Les Parents, deuxième version abandonnée de la planche 3 de la série »Guerre«, 1919, lithographie au crayon (report), Kn 142 a

Käthe Kollwitz, Les Parents, troisième version abandonnée de la planche 3 de la série »Guerre«, 1920, lithographie au crayon (report), Kn 149, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Käthe Kollwitz, Les Parents, troisième version abandonnée de la planche 3 de la série »Guerre«, 1920, lithographie au crayon (report), Kn 149