Fin, planche 6 du cycle »Une Révolte des tisserands«, 1893-97

Eau-forte, aquatinte, émeri et brunissoir, Kn 38 II a

Käthe Kollwitz, Fin, planche 6 du cycle »Une Révolte des tisserands«, 1893-97, eau-forte, aquatinte, émeri et brunissoir, Kn 38 II a, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

La dernière planche, »Fin«, illustre l’échec de la révolte après l’intervention de l’armée. Dans l’atelier d’un tisserand, deux femmes pleurent les hommes tombés pendant la révolte. On amène le corps d’un autre. Les combats font toujours rage, comme l’indique la fumée qui s’introduit par la porte. La femme assise près des morts, qui a caché sa tête dans ses bras, et celle qui se tient interdite devant la porte, montrent la souffrance des femmes restées à l’arrière.

Études

Käthe Kollwitz, Homme allongé, esquisses pour l’eau-forte »Fin«, 1897, fusain, NT 134, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Käthe Kollwitz, Homme allongé, esquisses pour l’eau-forte »Fin«, 1897, fusain, NT 134

Käthe Kollwitz, Étude pour »Fin«, planche 6 du cycle »Une Révolte des tisserands», 1896 (1897 ?), mine de plomb, NT (133a), Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Käthe Kollwitz, Étude pour »Fin«, planche 6 du cycle »Une Révolte des tisserands», 1896 (1897 ?), mine de plomb, NT (133a)