Sous le pont, 1928

Fusain et pierre noire estompée sur papier à dessin, NT 1161

Käthe Kollwitz, Sous le pont, 1928, fusain et pierre noire estompée sur papier à dessin, NT 1161, Collection Kollwitz de Cologne © Käthe Kollwitz Museum Köln

Selon une entrée de son journal datée de janvier 1928, »Sous le pont« est l’esquisse d’un dessin plus élaboré que l’artiste destine à l’Armée du Salut. Il s’agit donc d’une des œuvres commanditées à des fins humanitaires avec lesquelles Käthe Kollwitz a été submergée après la Première Guerre mondiale.

Sous un pont, au premier plan, un homme s’est recroquevillé et serre fermement ses bras contre son corps. Derrière lui un autre sans abri semble dormir avec la tête sur les genoux.

Si Käthe Kollwitz a déjà traité du même sujet dans certains dessins antérieurs pour Simplicissimus, il peut y avoir une raison concrète pour qu’elle y revienne en 1928. Cette année-là, une crise économique gagne le monde entier, entraînant des licenciements massifs dans l'industrie.

Sur le plan stylistique, les formes arrondies sont caractéristiques de l’œuvre tardive de Käthe Kollwitz.